Blog - FMCG

Analyse du top 3 des supermarchés français

Ecrit par Ángela ·

La France est un pays composé d’environ 30 600 établissements de grande distribution :  allant de grandes multinationales telles que Carrefour, Auchan, Aldi, E.Leclerc, à de plus petites enseignes telles que Marché Plus ou Marché U. Les grandes surfaces françaises témoignent d’une large présence sur le territoire.

De par leur importance, les performances de la grande distribution sont suivies de près depuis la crise économique de 2008. Même si les hypermarchés et les supermarchés, ont tous deux souffert de l’énorme impact de la crise, le secteur du supermarché s’est doucement repris, contrairement au premier. Néanmoins, les supermarchés ont eu beaucoup de mal les quatre années qui ont suivi la crise, jusqu’à atteindre une certaine stabilité en 2011. Globalement, les chiffres des performances du secteur de l’alimentaire et de la boisson en France s’élèvent à 718 433 millions d’euros en 2017. Et l’on prévoit une augmentation de 12,5% de ce chiffre entre 2017 et 2022.

Les habitudes de consommation et de dépenses alimentaires en France

Les Français mangent en moyenne trois fois par jour en mettant l’accent sur le repas du déjeuner. A l’échelle mondiale, 53% des consommateurs prennent le temps de chercher leurs courses en magasin, tandis que 30% d’entre eux le font en ligne. Cependant, en France, les courses en ligne et en magasin ont tous deux le vent en poupe. Le pays a l’un des plus importants marchés de grande distribution en ligne. L’e-commerce représente 5,3% du marché des PGC. De plus, la présence abondante du drive (ou click-and-drive) a permis une augmentation du confort de la population.

Les parts de marché du secteur de la grande distribution

 

E.Leclerc, Carrefour, Intermarché, Auchan, Aldi, Lidl sont les grandes surfaces d’origine française les plus importantes en France qui détiennent également une influence plus globale. Sur l’année 2017, E.Leclerc représente 21,3% des parts de marché, suivi par Carrefour qui en détient 20,2%. Il semble que ces deux géants soient les principaux acteurs du marché français du supermarché. Même si Carrefour était leader du secteur jusqu’en janvier 2017, E.Leclerc a obtenu la position du plus grand réseau de grandes surfaces en France. De plus, on attend une croissance de 19,3% sur l’année 2018 de la part de marché détenue par E.Leclerc.

Analysons le top 3 des supermarchés français et ciblons les chiffres pertinents.

L’enseigne E.Leclerc

Couramment appelé Leclerc, ce supermarché a été fondé en 1948. Depuis, il a connu une croissance portant à environ 1372, le nombre de grandes surfaces dans l’ensemble du pays. En plus de ces hyper et supermarchés, on peut compter les établissements E.Leclerc Drive (236) et E.Leclerc Express (6) au réseau de l’enseigne. Le chiffre d’affaires annuel de ce grand distributeur français est passé de 43,2 millions d’euros en 2010 à 68,3 millions d’euros en 2016.

Le groupe Carrefour

Carrefour est un le second plus grand distributeur en France. Il a ouvert ses premières portes en 1958. Ce géant se décline en plusieurs versions dans tout le pays. Les voici :

  • Carrefour Market: 1821
  • Carrefour Contact: 754
  • Carrefour City: 741
  • Carrefour: 740
  • Carrefour Drive: 516

Le chiffre d’affaires (mondial) de l’enseigne était de 103,3 milliards d’euros en 2016. Sur le marché français, Carrefour et E.Leclerc sont au coude à coude.

Le réseau Intermarché

Intermarché fait partie du groupe de grande distribution “Les Mousquetaires” fondé en 1969. En 2017, 1598 magasins Intermarché sont présents dans toute la France. Ils détiennent les déclinaisons suivantes :

  • Intermarché Super: 1801
  • Intermarché Contact: 477
  • Intermarché Hyper: 175
  • Intermarché Express: 75

Le groupe Intermarché détient 14,8% des parts de marché de la grande distribution en France, il se situe juste derrière E.Leclerc et Carrefour.

Une analyse démographique des trois principaux supermarchés

À la vue de telles performances, des questions se posent : quels sont les facteurs sous-jacents permettant aux supermarchés d’assurer d’aussi importants chiffres d’affaires et d’étendre leur réseau de grandes surfaces ? L’emplacement est-il une composante cruciale ? Les caractéristiques démographiques ont-ils un grand rôle à jouer ? Aux deux dernières questions, la réponse est d’office “oui”. Lors de la prise de décision, un responsable dirigeant prend en compte des facteurs tels que la densité de la population, le trafic piéton, la zone résidentielle, la proximité des transports en commun et des institutions d’enseignement pour choisir l’emplacement idéal. Une solide étude démographique constitue le meilleur indicateur pour ce type d’entreprise. Jetons donc un coup d’oeil aux facteurs démographiques dans les environs des 3 supermarchés évoqués plus haut.

Les emplacements choisis pour couvrir l’analyse :

  • E.Leclerc, 51 Avenue des Ternes, 75017 Paris, France
  • Carrefour, 33 Rue des Vinaigriers, 75010 Paris, France
  • Intermarché, 23 Rue Brancion, 75015 Paris-15E-Arrondissement, France

L’analyse démographique est menée sur une aire de 10 minutes à pied à partir de l’adresse de chacune des enseignes ci-dessus.

Si l’on considère la population recensée, on remarque que les zones choisies en ont un nombre important :

population recensée

  • Sur le total de la population recensée des zones sélectionnées, les Français sont majoraires. La population étrangère ne représente que 12 à 18% du total.
  • Le revenu disponible est le second élément de notre analyse. Si l’on regarde de plus près cet indicateur, il est possible de déduire les dépenses et le pouvoir d’achat des ménages. Les revenus disponibles de chaque zone sont les suivants :

Revenu disponible
Aujourd’hui, la plupart des retailers donnent une grande importance aux deux indicateurs pour mesurer les futures performances commerciales dans un emplacement potentiel. Après la population recensée, vient le trafic piéton : certaines entreprises affirment que l’analyse du trafic piéton est non seulement un critère indispensable, mais aussi un indicateur concret qui impacte chaque euro dépensé sur la stratégie marketing. Les trois supermarchés en question semblent partager la même stratégie :

le trafic piéton

  • Creuser du côté de la composition des ménages permet aux dirigeants de renforcer et d’amener la stratégie commerciale à une plus grande échelle. Savoir combien il y a de ménage et le nombre de personnes par ménage aide à choisir l’emplacement parfait. Le nombre de foyers dans les trois zones est de 13 000, 15 000 et 20 000. Aussi, les foyers d’une seule personne dans chacune des zones sont majoritaires : respectivement 50,9%, 51,4% et 53%.
  • Le taux de chômage est aussi révélateur que le revenu disponible. Il est de 9,6%, 10% et 12,5% dans les trois zones choisies.

Les indicateurs démographiques étudiés ci-dessus sont une petite partie des indicateurs impliqués lors du choix de l’emplacement adéquat pour un établissement de grande distribution. En résumé, le secteur français de la grande distribution est dominé par deux géants : E.Leclerc et Carrefour. Ils ont également un pied dans ce même secteur en ligne et dans le service du click-and-collect (aussi appelé drive ou click-and-drive), ce qui rend leur présente d’autant plus importante. Par ailleurs, les dépenses des consommateurs en France montrent des signes positifs entre le 2ème trimestre de 2017 (297 539 millions d’euros) et le 3ème trimestre de 2017 (299 220 millions d’euros). Avec des dépenses consommateurs en bonne santé et un contexte favorable, le marché français reste l’un des plus grands en termes de grandes surfaces.

À ne pas manquer! Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour ne pas manquer les dernières tendances du secteur du retail, et accéder à des études, articles et interviews d'experts.

Merci!

Nous vous avons envoyé the confirmation à l'email suivant :

Articles recommandés

Si cet article vous a plu, partagez-le avec vos amis et découvrez les articles suivants.

Voir tous les articles FMCG